top of page

Nima

Dernière mise à jour : 15 févr.

Être Nima

La Nima est fondamentalement reliée au principe premier de la Naissance et de la Mort. Elle porte en elle la matrice des consciences qui permettra aux futurs initiés de retrouver le chemin de leurs identités divines.

Lorsque nous recevons un Banzi (individu qui entre dans le champ initiatique) nous l’accueillons dans la matrice de notre ventre (au sens énergétique).

La naissance se fera ici de bas (terre) en haut (ciel), nous la qualifions de naissance à l’envers. La première phase de l’initiation consistera à libérer le sang des liens et alliances non harmonieuses. Nous sommes ici pour expérimenter la dualité, l’unité ne peut s’apprécier qu’à travers notre multiplicité. Les différentes personnalités et forces issus de notre arbre généalogique forment potentiellement autant d’expression de nous-même.

  Ces structures énergétiques nourrissent différents aspects de nous créant le plus souvent des conflits intérieurs. La médecine du sacré invite le banzi à mettre son inconscient en lumière afin de recréer un lien de paix entre ses différentes personnalités. Le culte des ancêtres ici consiste à faire la paix avec son sang et avec toutes les forces vivantes issues des lignées maternelles et paternelles. C’est ainsi que nous accueillons La conscience du pardon . Ce rituel va permettre au banzi de poser un lien juste entre ses différents états intérieurs. Cette étape est le socle vivant sur lequel le chemin initiatique va se déployer vers son centre divin.

Zola

Nga virginie Pougnand





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page